Disparue pendant 17 h, une femme retrouvée dans un champ par le chien des gendarmes

A La Mothe-Achard (Vendée) une femme de 39 ans, portée disparue lundi 7 mai, a été retrouvée 17 heures plus tard grâce au flair de Gino, un chien de la brigade cynophile de Rezé.
17 heures de recherche auront été nécessaires. Une femme de 39 ans, qui avait disparu dans la soirée du lundi 7 mai 2018 àLa Mothe-Achard (Vendée), a été retrouvée saine et sauve grâce à Gino, de la brigade cynophile des gendarmes de Rezé (Loire-Atlantique).
Mardi 8 mai, un homme s’était présenté à la gendarmerie aux alentours de 8h30. Inquiet, il signale la disparition inquiétante de son épouse. Partie la veille vers 20 h promener son chien, elle n’a pas regagné le domicile.
Les recherches engagées par le mari et des membres de la famille n’ont rien donné.
Deux sauvetages en une semaine pour Gino !
L’équipe cynophile de Rezé est appelée en renfort en Vendée, précise la page Facebook de la gendarmerie de Loire-Atlantique : « Gino est alors engagé pour rechercher la disparue. »
Malgré le délai écoulé depuis la disparition, le flair de Gino permet de localiser cette femme « dans un champ à proximité du camping de la commune », s’est félicitée la gendarmerie. Aucune précision n’a été apportée sur l’état de santé de cette femme.
Gino n’en est pas à son coup d’essai. Jeudi 3 mai, il avait sauvé un homme désespéré de 45 ans. Dans la région de Pouzauges, ce dernier avait envoyé un SMS inquiétant à son épouse. Sa voiture avait été localisée quelques heures plus tard vers Fontenay-le-Comte. Amenés sur place, Gino et ses maîtres ont finalement retrouvé le quadragénaire environ 5 heures après, dans une zone boisée difficile d’accès.
Un autre chien, décoré
Le même jour, un berger malinois âgé de 7 ans, Gipsy, a reçu la médaille de la défense nationale échelon bronze lors d’une cérémonie à Nantes. 
Spécialisée en stupéfiants, armes, munitions, billets, elle cumule depuis 5 ans de service des résultats et découvertes significatifs dont 23 kg de résine, 1 kg de cocaïne, 12 230 euros.
Gipsy, une chienne de gendarmerie, est affectée au groupe d’investigation cynophile de Feneu (Maine-et-Loire) (©Gendarmerie de Loire-Atlantique)
Pour en savoir plus cliquez ici

 

%d blogueurs aiment cette page :